Comment se débarasser des rats ?

Avant de lire la suite de cet article, nous tenons à rappeler les règles de bases de la lutte contre les nuisibles, qu’il s’agissent d’insectes, de rongeurs ou tout autre animal causant des dégats à l’activité humaine.

La lutte raisonnée

Chez SuperProtect, nous préconisons une approche raisonnée de la lutte contre les rats :

  • apprendre à connaître l’animal pour bien comprendre les mécanismes de sa destruction
  • toujours commencer par traiter la cause de l’invasion
  • utiliser des produits les plus naturels possibles, dans des quantités suffisantes et raisonnables
  • effectuer une surveillance régulière dans les mois suivants le traitement et la disparition des rats

A qui s’adresse cet article ?

Cet article s’adresse aux particuliers, notamment les habitants de maisons individuelles, ou des locaux professionnels de quelques dizaines de m², qui font face à une invasion de rats, de un à 2 ou 3 dizaines d’invidus. Pour les infestations de locaux d’habitation collectifs (immeubles, HML, résidences), de grands locaux d’entreprise (entrepôts de stockage), etc., nous vous conseillons de faire appel à des techniciens spécialisés qui sauront mettre en place un plan de luttre pour des grands espaces et de grandes surfaces.

Les rats

Avec un corps de 15 à 20cm, pour un poids de 200 à 250g, le rat n’est pas le plus gros des rongeurs : il laisse la première place du podium au surmulot et ses 20 à 30cm de long. Le rat est omnivore avec une préférence pour les fruits et les grains. Il fait son nid en hauteur, dans des endroits secs et chauds.

Les rats sont attirés par tout ce qui est comestible et odorant, que ce soient les stocks de grain ou les ordures, c’est pourquoi nous les retrouvons surtout dans les entrepôts alimentaires, dans les restaurants, ou les garde-manger et les poubelles. Leur odorat est le sens le plus développé, ils reconnaissent notamment les nouvelles odeurs comme celle de l’homme qui vient poser un piège, ou l’odeur nouvelle d’un appât. Ils sont gourmets et s’il le peuvent, ils vont choisir la nouriture la plus appétissane pour eux. C’est pourquoi il faut prendre des précautions pour intéresser les rats à un piège ou un appât.

Les rats ont été des vecteurs de maladie, comme la peste au moyen-âge, mais ils sont aujourd’hui combattu surtout pour les dégats qu’ils causent sur les installations électiques en rongeant les câbles, et dans les endroits stockant de la nourriture. Ne possédant pas de canine, les rats ne sont pas dangereux pour l’homme par leur morsure.

Les rats sont organisés en colonies, très hiérarchisées, qui fait que les dominants ont un accès prioritaire à la nourriture. Les territoires sont des espaces limités de plusieurs dizaines de m², sur lesquels les rats vont récupérer la nourriture et la boisson. Sur ce territoire, les rats ne se déplacent que pour aller chercher de la nourriture, en limitant les déplacements au maximum, sur des zones sécurisées pour éviter les prédateurs notamment les rapaces. Ils utilisent toujours les mêmes parcours aller-retour pour manger et boire, ce qui laisse des traces visibles, qui pourront être exploitées pour les éliminer. On peut évaluer le nombre de rats en comptant le nombre de crotte fraîches sur ces chemins, compter une ou deux crotte par heure et par animal.

Les rats savent reconnaitre ce qui peut être dangereux pour eux, notamment si ils voient l’un des leur mort dans un piège ou suite à une ingestion de nourriture, ils éviteront soigneusement ce type de piège par la suite.

Traiter les causes d’une invasion de rats

Les rats étant attirés par les ordures humaines, la base pour lutter contre ces rongeurs est la bonne gestion des ordures, que ce soit en habitat collectif, en habitant individuel ou dans des restaurants :

  • ramasser systématiquement les déchets laissés au sol
  • mettre les ordures dans des conteners fermés hermétiquement
  • déposer régulièrement les ordures à la collecte
  • nettoyer et désinfecter les locaux à poubelle

Dans la même idée, il faut également protéger toutes les sources de nourriture :

  • mettre les aliments dans des contenants hermétiquement fermés
  • ne jamais laisser de nourriture facilement accessible (pot de confiture ouverts, fruits à une hauteur insuffisante, pain posé sur un plan de travail
  • ranger les féculents dans des armoires surtout au sous-sol

Ensuite, tous les orifices suffisamment grands pour laisser passer un rat (à partir de 2cm de diamètre) doivent être bouchés :

  • mettre des bas de porte sur les portes donnant vers l’extérieur
  • poser des grilles en acier lorsque cela est possible sur galeries contenant les gaines d’eau, de gaz et d’electricité, sur les trappes d’accès, etc.
  • reboucher les trous et fissures dans les murs

Enfin, empêcher au maximum les rats d’accéder au batîment :

  • créer une zone tampon de 2 mètres autour du batiment : avec du gravier, du béton, etc. Cette zone va créer une insécurité pour les déplacement des rats, qui vont les éviter pour éviter les rapaces.
  • limiter les chemins d’accès, supprimer les plantes grimpantes sur les murs, qui permettent aux rats d’escalader.

Eliminer les rats

Poison anti-coagulant

Posé sur des appâts, c’est le mode d’élimination le plus fiable contre colonie de rats. L’anti-coagluant provoque des hémorragies internes, le rat s’affaibli et fini par mourrir sans souffrir. Le poison est diffusé via un appât, mode le plus facile usant de la faiblesse des rats : leur appétit.

Les membres de la colonie ne sont pas alertés du danger, car la diffusion est lente (quelques jours).

L’inconvénient de ces poisons est qu’ils sont aussi dangereux pour les autres mamifères, ainsi que les oiseaux, ils doivent donc être placé avec vigilance, sur des appâts choisis (pas de graine en extérieur par exemple pour préserver les oiseaux). Il existe des boîtes à appâts, dont l’entrée est juste suffisante pour laisser passer un rat, mais pas un chien ni un autre animal.

Repérer les chemins qu’empruntent les rats grâce aux déjections qu’ils laissent derrière eux. Et poser un appât empoissoné proche du chemin. Vérifier régulièrement l’état de l’appât. Changer d’emplacement si nécessaire.

Les méthodes à éviter pour éliminer les rats

Tapette

Elle tue le rat, mais rarement immédiatement, ce qui permet aux autres rats d’être prévenus du danger. Bien pour éliminer un rat explorateur, inefficace en cas d’invasion de plusieurs individus.

Plaque de glu

Assez cruel comme méthode d’élimination du rat, qui meure au bout d’un long moment. Comme pour la tapette, cela alerte les autres individus de la colonie. Cette méthode ne doit être utilisée que lorsque vous devez prouver la présence de rats dans un local (à votre propriétaire, votre syndic, votre entreprise), afin de déclencher un programme de lutte.

Nasses

Assez cher, elle permet de piéger un rat sans le tuer, mais cela alerte les autres individus.

Poison non anti-coagulant

Ils agissent sur le système nerveux, musculaire ou cardiaque, les rats meurent donc rapidement dans de violente douleur, ce qui alerte les autres individus, à proscrire donc.

Pour résumer

  • supprimer au maximum les sources de nourriture
  • appâter avec un anti-coagulant
SuperProtect utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus ici >