Superprotect continue à vous livrer durant la crise du Coronavirus (COVID-19). La livraison à domicile est proposée en respectant les consignes d’éloignement. Seuls les Points Retraits indispensables (alimentaire, tabac, etc.) sont disponibles. Notre service client répondra à toutes vos questions, en télétravail, il est possible que les délais de réponse soient un peu plus longs que d’habitude. Merci pour votre compréhension. Et continuez à vous protéger.
 

Comment se protéger des moustiques à l’extérieur ?

Comment se protéger des moustiques à l’extérieur ?

Comme chaque année en France, de mars à septembre, la saison des moustiques est de retour : pour ne pas gâcher vos déjeuners et dîners en terrasse, suivez le guide !  

Une espérance de vie de plusieurs mois

A partir de mars, le moustique sort de sa première phase de développement (phase dite aquatique ou larvaire) et atteint la deuxième phase de son évolution (phase aérienne).

Son espérance de vie est de plusieurs mois, et durant une saison, celui-ci peut engendrer de nombreuses générations. Ce n’est qu’une fois fécondée que la femelle se met en chasse, et ce, sur un rayon pouvant aller jusqu’à 15 kilomètres. Effectivement, seule cette dernière est à l’origine des piqûres tant redoutées car elle a besoin des protéines qui se trouvent dans votre sang pour porter ses œufs à maturation. Lors de la piqûre, c’est sa salive, composée de différentes substances anticoagulantes, qui est à l’origine de la réaction inflammatoire et des démangeaisons éprouvées. 

On les retrouve sur tout le territoire, et bien que la plupart sévissent plus à l’aube et au crépuscule, on croise d’autres espèces aussi en journée, mais quoi qu’il en soit ce sera toujours plus souvent à l’ombre qu’en plein soleil que vous les rencontrerez. Sachez qu’ils sont plus ou moins sensibles à différents signaux, ce qui rend certaines personnes plus «appétissantes » que d’autres. L’excès de sueur, la température corporelle plus élevée que la moyenne, l’excès de cholestérol et même le choix de la couleur de vos vêtements dans les tons plus sombres (noir, violet, marron) joueront à votre désavantage. Optez donc plutôt pour une couleur orange ou jaune, couvrez-vous les bras et les jambes au maximum et utilisez un anti moustique efficace pour les éloigner.

Le moustique tigre pique aussi de jour

Il existe un très grand nombre d’espèces, et certaines sont présentes même toute l’année sur le territoire. Cependant, une est plus à craindre que les autres car il pique aussi le jour : celle du moustique tigre, dont la piqûre est également plus douloureuse. Reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur tout le corps, et plus petit que le moustique commun, il est originaire d’Asie du Sud-Est, mais on le trouve à présent sur tous les continents (hormis l’Antarctique) et en France depuis l’année 2006. Il est très résistant et s’adapte très rapidement à son environnement. Ses œufs résistent aussi bien au froid, qu’aux fortes chaleurs et à la dessiccation (déshydratation extrême), il est donc très difficile de s’en débarrasser. Ils sont aussi le plus important groupe de vecteurs d’agents pathogènes tels que certaines maladie pour la plupart non présente en France comme le chikungunya et la dengue, certaines bactéries (maladie de Lyme), et aussi d’autres parasites (paludisme, leishmanioses, etc.). C’est pour toutes ces raisons qu’il est très important de savoir se protéger correctement contre ces petits agresseurs robustes.

Faire de la prévention au printemps

Le moustique a besoin de deux choses pour se développer rapidement et dans de bonnes conditions : d’humidité, nécessaire au développement propice de ses œufs, et de la chaleur, qui accélère sa croissance vers son stade d’adulte. C’est donc en milieu chaud et humide que vous les rencontrerez le plus souvent, et en particulier autour des plans d’eau comme les étangs, les rivières, les lacs, les piscines car c’est ici qu’ils y déposent leurs œufs. Dans votre jardin, surveillez donc et éliminez les eaux stagnantes : dans vos pots de fleurs, vos gouttières, vos arrosoirs, etc. car ceux-ci sont de parfaits lieux de cultes pour leur reproduction. Les larvicides sont très souvent utilisés à grande échelle dans nos régions afin de réduire leur population. Si vous disposez de plans d’eau que vous ne pouvez ni vider ni couvrir, que ce soit au jardin ou sur vos balcons et terrasses, sachez que les larvicides sont disponibles à la vente aux particuliers. Proposés sous différentes formes (liquide, comprimés) et biodégradables, ils ne nuisent ni à votre jardin ni à la vie présente dans vos bassins mais vous permettent, à votre échelle, de limiter la prolifération.

Comment se protéger à l’extérieur ?

Plusieurs dispositifs de protection existent afin de vous permettre de profiter pleinement de vos activités en plein air. 

Des répulsifs pour appliquer sur la peau

Les produits à appliquer à même la peau sous forme de spray, d’huile ou de crème sont assez célèbres et efficaces mais vous pouvez trouver également des bracelets répulsifs, toujours de même composition, qui conviendront également aux enfants en bas âge. Le but étant de créer une barrière répulsive autour de vous pour ne pas avoir à vous soucier des moustiques qui vous tournent autour durant vos activités extérieures.

Des répulsifs pour protéger la table de repas

Vous pourrez également vous procurer des spirales au pyrèthre qui produisent une fumée répulsive une fois allumées et les bougies à la citronnelle qui ont le même effet. Attention, ils sont inefficaces en cas de vent, et ne protègent que sur 1 à 2 mètres autour d’eux : mettez-en plusieurs sur une grande table, et à côté, posés sur des tabourets. 

Créez une barrière insecticide

Pensez de même à utiliser des produits barrières sous forme de spray ou de mousse, que vous pouvez pulvériser sur les pieds de vos chaises, de vos tables, de votre tente ou pour délimiter une zone de protection autour de vos balcons et terrasses. Ces types de produits permettent aussi de créer un périmètre de sécurité sur toutes vos portes et fenêtres. 

Les lampes UV

Vous pouvez faire l’acquisition d’une lampe à UV, dont la lumière attire les insectes pour ensuite les « griller » quand ils s’approchent de trop près. Ils ont l’avantage de détourner les moustiques de la table : mettez là à plusieurs mètres.

Le piège à moustique extérieur

Autrement, les pièges à moustiques, très efficaces de par leur fonctionnement, simplement composés d’un ventilateur (pour aspirer leurs hôtes) et d’un filet à maille très serrées pour les emprisonner. Ces pièges à moustiques proposent deux sortes d’appâts différents : les appâts à base de phéromones qui les attirent sur une courte distance (environs une dizaine de mètres) et le CO2 qui les attire sur une distance plus élevée (20 à 30 mètres).

Ces pièges sont chers (500€ environ par piège, puis les recharges de CO²), et surtout utilisés par les restaurants en été : il en faut entre 3 et 7 pour couvrir une terrasse de 25 à 200m². Mais vous pouvez vous équiper également pour protéger votre terrasse.

Suivi du moustique tigre

Enfin, pensez à consulter chaque année la carte des zones de prolifération du moustique tigre disponible sur internet ainsi que les dispositions prises à son encontre. Si vous suivez tous ces conseils, vous protéger des moustiques à l’extérieur aussi bien qu’à l’intérieur deviendra une chose facile, et vous pourrez ainsi profiter pleinement de toutes vos activités de plein air en toute sérénité.

SuperProtect utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus ici >