Comment reconnaître un moustique tigre ?

Comment reconnaître un moustique tigre ?

En se répandant sur le territoire français, le moustique tigre n’a pas fini d’inquiéter. En effet, la petite bestiole ailée d’origine asiatique se propage à vitesse grand V dans l’hexagone depuis les années 2000, et représente une menace de plus en plus p

Si vous vivez ou passez vos vacances dans l’une des régions touchées par la présence potentielle de moustiques tigres, il est impératif que vous appreniez à les reconnaître et sachiez prendre les mesures nécessaires pour éviter que vous ou l’un de vos proches soyez piqués par ce dangereux insecte. 

Où trouve-t-on le moustique tigre

Le moustique tigre, également appelé Aedes Albopictus par les scientifiques, est une espèce originaire du continent asiatique. On le trouve traditionnellement dans les pays d’Asie du Sud-est, comme l’Inde, l’Indonésie, le Viet Nam ou encore le Japon. 

Mais depuis quelques décennies, il se propage un peu partout dans le monde. On le retrouve aujourd’hui sur tous les continents, et surtout dans au moins 42 départements français. Depuis 2004 (année à laquelle le moustique tigre se serait implanté en France), il ne cesse de gagner du territoire. On peut même l’observer sporadiquement dans certains autres départements dans lesquels il n’est pas officiellement déclaré présent, notamment dans la région parisienne. 

C’est principalement dans les réserves d’eaux stagnantes des zones urbaines et périurbaines que le moustique tigre s’installe. Il peut y pondre, se nourrir et s’y propager facilement. 

Les risques liés à la piqure de moustique

Si le moustique tigre inquiète les autorités sanitaires, c’est parce qu’il est potentiellement vecteur de pandémies.
Le moustique tigre peut transmettre la dengue, le chikungunya ou le zika : trois maladies infectieuses qui, dans certains cas, peuvent s’avérer mortelles.
Mais il n’y a pas matière à paniquer non plus : sa piqûre, bien que plus irritante que celle des autres espèces présentes sur le territoire français, est généralement bénigne. Les risques d’attraper l’une des maladies tropicales citées ci-dessus sont (pour l’instant) assez faibles. 

  • D’abord, parce que parmi la population de moustiques tigres, seules les femelles fécondées sont susceptibles de piquer les hommes. Elles extraient le sang – chez les humains, mais aussi les autres mammifères et les oiseaux – pour les protéines qu’il contient (nutriments indispensables pour leur progéniture). 
  • Ensuite, pour transmettre un virus à l’homme, un moustique tigre doit dans un premier temps piquer une personne infectée, puis survire assez longtemps pour le transmettre à quelqu’un d’autre. Or, la durée de vie de l'insecte volant dépasse rarement les 2 à 3 semaines, ce qui limite encore les risques.


Toutefois, la menace doit être prise au sérieux. Chaque année, on recense une centaine de cas de dengue ou chikungunya en France. La plupart sont des « cas importés », c’est-à-dire que la piqûre a eu lieu à l’extérieur du territoire français. Cependant, si la population de moustique tigre susceptible de propager ces virus continue d’augmenter, la France court le risque de voir ces maladies progresser à une allure exponentielle sur son territoire.
De plus, même sans transmettre de maladie grave, une piqûre de moustique tigre peut provoquer des inflammations ou réactions allergiques chez certains individus. Alors mieux vous saurez vous en prémunir et mieux ce sera. 

Comment reconnaître un moustique tigre ?

Il est relativement facile de reconnaître un moustique tigre si vous connaissez les quelques caractéristiques qui le distinguent des autres. Puisqu’en effet, il est très différent des moustiques que nous avons l’habitude de rencontrer.
Tout d’abord, il est différent par sa taille : il est généralement moins épais et moins long. Eh oui, il ne faut pas se fier aux apparences. Le moustique tigre fait seulement entre un demi-millimètre et deux millimètres d’épaisseur, pour 2 à 8 millimètres de longueur. En comparaison, les moustiques ordinaires peuvent mesurer jusqu’à un centimètre et demi et peuvent être 3 ou 4 fois plus gros.

Mais ce qui caractérise le mieux le moustique tigre, ce sont ses rayures blanches qu’il possède sur le thorax et les pattes, mêlées à sa couleur noire. En quelque sorte, le moustique tigre est au moustique commun ce que le zèbre est au cheval.
Contrairement à son congénère, son vol est silencieux. Vous ne l’entendez pas siffler à vos oreilles lorsqu’il vous tourne autour. Il est aussi moins vif : il est bien plus aisé d’écraser un moustique tigre en plein vol qu'un moustique ordinaire.
Enfin, autre information notable : il n’attaque pas la nuit mais durant la journée, généralement à l’aube et au crépuscule. Vous ne devez donc pas attendre l’heure de dormir pour vous protéger contre ses piqûres. 

Comment reconnaître une piqûre de moustique tigre ?

La piqûre de moustique tigre est souvent plus virulente que celle des autres espèces présentes en France. Mis à part cela, il est difficile de faire la distinction entre les deux.
Toutefois, si vous êtes dans une zone à risque et rencontrez un des symptômes ci-dessous quelques jours après une piqûre, rendez-vous rapidement aux urgences ou chez un médecin : 

  • forte fièvre ;
  • douleurs articulaires ou musculaires ;
  • maux de tête ;
  • vomissement ;
  • éruption cutanée.

Comment se prémunir contre les piqûres ?

Le meilleur moyen d’éviter les piqûres, c’est d’abord de s’en prémunir. Pour cela, le premier réflexe à avoir est d’éviter la prolifération de moustique tigre chez vous, en éliminant la présence d’eaux stagnantes où les moustiques tigre peuvent pondre (pots de fleurs, gouttières, tonneaux, bidons, gouttière, pneu, fosse, etc.), ou en utilisant du larvicide. Les œufs et que les larves éclosent et se développent dans l’eau stagnante.
En cas de présence avérée de moustiques tigres dans votre département, privilégiez le port de vêtements longs pour mieux protéger votre peau. N’oubliez pas de bien recouvrir vos chevilles, les moustiques tigres adorent piquer cette partie du corps. Portez également des vêtements clairs, ils sont attirés par le noir et les couleurs sombres. 

Aussi, pensez à vous protéger. Utilisez des répulsifs, il en existe contre les moustiques tigres sous plusieurs formes : crème, diffuseurs, bracelet… Munissez-vous également de sprays ou lampes anti-moustique tigre.
Enfin, si vous constatez une présence récurrente de moustiques tigres, pensez à en informer les autorités. En cas de menace avérée, elles peuvent mettre en œuvre une « démoustication » autour de chez vous pour les éliminer.

SuperProtect utilise des cookies. En continuant à parcourir le site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus ici >